648 151 visites 5 visiteurs

Interview de David Vanalderweireldt

31 juillet 2014 - 12:13

Quoi de plus normal que la première personne interviewée de la saison 2014 - 2015 soit le Capitaine du navire du RAS Pays Blanc Antoing: Le Prési, David Vanalderweireldt.

 

Interview de David Vanalderweireldt

 

Quoi de plus normal que la première personne interviewée de la saison 2014 - 2015 soit le Capitaine du navire du RAS Pays Blanc Antoing: Le Prési, David Vanalderweireldt.

 

  • David, les gens aujourd'hui te connaissent comme président du RAS Pays Blanc Antoing mais avant ce statut quel a été ton parcours dans le football?
  • J'ai commencé le football dès 5 ans chez les Rats, au Racing de Tournai. J'y suis resté jusque l'âge de 16 ans. J'ai stoppé le football pendant 2 ans pour un nouveau sport: le hockey sur gazon. Et oui... Je suis certain qu'en lisant ceci, certaines personnes rigolent dans leur moustache mais c'était un sport qui m'a pas mal plu. Ensuite, à 18 ans, les choses sérieuses recommencent. Je reprends le football pour évoluer en 2ème provinciale au RSC Templeuvois. De 19 à 23 ans, j'ai joué avec l'Union de Lessines, trois ans en P2 et une année en P1. Premier titre de champion pour moi ! À 24 ans je me dirige vers Estaimpuis mais je ne reste qu'une seule saison. À 25 ans, je tente ma chance avec Pecq en promotion qui fusionne avec l'Union de Tournai l'année d'après. Je reste chez les unionistes et connais à l'âge de 30 ans un nouveau titre qui me permet d’accéder à la troisième nationale et surtout une deuxième fusion : celle entre les 2 clubs rivaux du Tournaisis qui donne naissance au RFC Tournai. C'était une grande fierté pour moi d'évoluer en nationale surtout que pendant 2 ans j'ai eu la chance de porter le brassard de capitaine. Ensuite, vous le savez certainement, je me suis dirigé vers le Pays Blanc à l'age de 33 ans où j'ai connu une montée en P2 avec Thierry Procureur. J'ai « terminé » ma carrière footbalistique à 39 ans accompagné de Jean-Do Vessié pour accepter le rôle de président du club, À 43 ans, je suis pour certains le prési râleur, pour d'autres le prési « oncle picsou » ou encore le pote de la buvette mais je reste à 100% motivé.

 

  • Cela va faire maintenant 4 ans que tu es président (4ème saison),comment a commencé cette aventure?
  • Le club était dans une mauvaise passe de son histoire. Il y a eu plusieurs démissions dans le comité et notre bourgmestre, Bernard Bauwens, inquiet de la direction que prenait les choses, nous avait invités pour discuter du futur du foot dans l'entité d'Antoing, Lors de cette réunion, Pilou, mon ami Jean-François, lance : « Hey Dav, pourquoi ne reprendrais-tu pas le club ? », De là, j'ai discuté avec beaucoup de personnes. J'ai écouté les conseils des anciens, les projets des jeunes, j'ai pesé le pour et le contre et trois mois plus tard, j'étais officiellement le président du RAS Pays Blanc Antoinien.
  • Quel est ton objectif principal pour le club?

  • L'amusement par le sport pour tous ! Les grands, les petits, les vieux.

    Arriver à créer une école de jeunes de qualité avec comme leitmotiv le mot RESPECT

  • Quel est ton meilleur souvenir au RAS Pays Blanc Antoing?

  • Il y en a tellement que c'est difficile de n'en citer qu'un seul. J'ai droit à un joker, je vais en citer deux : le premier, c'est ma première rencontre avec le Pays Blanc, Le jour où Jean-Luc Ramu, Roger Hecq et Serge Gramtine sont venus me voir pour m'expliquer le projet qu'ils avaient pour leur club. À 33 ans, c'est vraiment valorisant d'être demandé par un club en tant que joueur. Et surtout que ces trois mecs sont devenus des copains par la suite. Le second, évidemment, c'est la montée de P3 en P2 dans des circonstances plus qu'extraordinaires au tour final contre Flobecq.
  • Peux-tu nous raconter une anecdote de vestiaire ?
  • Le Pays Blanc a une réputation de fêtard. Je m'en suis rendu compte dès ma première saison chez les « Rouge et Blanc ». Nous avions un match très important contre Estaimpuis à 15h. Mais voilà, c'était le week-end du carnaval de Tournai. À 14h30, il nous manquait encore 4 pions essentiels à l'équipe. Ils arrivent enfin , 25 minutes avant la rencontre, sortent de la voiture : P'tit Jo, Ben, Bouli et Zaza, encore déguisés, et en même temps qu'eux, une fumée épaisse genre la Deloreane volante de Retour vers le Futur qui revient d'un voyage dans le temps (heureusement qu'il n'y avait pas un controle anti-dopage). Le coach furieux, les autres pliés en quatre et moi qui me demandais ou j'étais tombé

 

  • La saison 2014 - 2015 commence doucement, qu'en penses-tu et quel est ton avis global
  • Je pense que grâce à un comité bien rodé et des bénévoles motivés, nous avons fait un excellent boulot et tout mis en œuvre afin que la saison se passe à merveille.

 

  • Quel est ton équipe préférée et ton joueur préféré
  • Mon club préféré est et restera à jamais Manchester United. J'ai aimé voir Ryan Giggs sur la pelouse. Il devrait être une référence pour tout le monde : humble, travailleur, respectueux. Depuis qu'il a tiré un trait sur sa carrière, je me cherche une idole ayant les mêmes principes que lui. Il y a une multitude d'excellents joueurs mais ils se ressemblent tous. J'attends de retrouver un joueur charismatique avec du caractère comme Roy Keane par exemple qui restera pour moi un des meilleurs capitaines

 

  • Pour terminer l'interview, peux-tu nous dire le mot de la fin ? Une conclusion ou un souhait ?
  • Je souhaite réellement que tous les membres prennent du plaisir chez nous tout en respectant le club et nos pères qui l'ont fondé.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Aucun événement